Navigation | Tsarskoïe Selo.

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Tsarskoïe Selo.

coatofarmsofpushkinstpetersburg.png

Pouchkine (en russe : Пушкин), autrefois Tsarskoïe Selo, et surnommée le « Versailles russe » est une ville de Russie. Autrefois située dans l’oblast de Léningrad, elle fait partie, depuis 1991, de l’agglomération de Saint-Pétersbourg. Elle est située à 25 km au sud de Saint-Pétersbourg. Sa population s’élève à 84 600 habitants en 2007.
La ville fut fondée au début du XVIIIe siècle sous le nom de Tsarskoïe Selo (« village impérial ») pour devenir la résidence d’été des tsars. En 1918, la ville fut renommée Detskoïe Selo (« village des enfants »). En 1937, le nom fut changé en Pouchkine pour honorer et commémorer le centenaire de la mort du grand poète russe Alexandre Pouchkine.

Le complexe palatial se compose aujourd’hui de deux palais impériaux :
le palais Catherine et son parc et le palais Alexandre.

Le palais de Catherine (en russe : Екатерининский дворец, Iekaterininskaïa dvorets), aussi appelé palais Catherine, palais de Tsarskoïe Selo, est un palais de Russie du xviiie siècle de style baroque, situé à Pouchkine (ancienne Tsarskoïe Selo), à25 km de Saint-Pétersbourg.

En 1752, l’impératrice Élisabeth Ire ordonne la construction du palais. Elle veut créer le plus beau château au monde. Le palais a été conçu par Bartolomeo Rastrelli. Élisabeth baptise sa nouvelle demeure « palais de Catherine », en l’honneur de sa mère,Catherine Ire, qui avait fait bâtir un petit château à cet emplacement. Le palais est inauguré le 30 juillet 1756.
L’âme de Tsarskoïe Selo
Catherine II, dite la Grande, qui succède à Élisabeth, agrandit le palais existant. La galerie d’art du château ne comptait qu’une douzaine d’œuvres originales, mais Catherine II envoie des ambassadeurs à travers l’Europe pour acquérir les plus belles œuvres existantes. Bientôt, la collection royale compte près de 4 000 toiles.
Catherine aménage des pavillons et des jardins à l’anglaise autour du grand étang du château.

La façade du palais de Catherine mesure plus de 300 mètres de long.
La façade de couleur bleue avec des piliers blancs est ornée de sculptures dorées.

Chaque pièce est ornée de sculptures, de miroirs et de statuettes. Une des pièces les plus spectaculaires du palais est laChambre d’ambre. Autrefois la salle était couverte d’ambre véritable du sol au plafond. Lors de la Seconde Guerre mondiale, Le château et les jardins ont beaucoup soufferts des déprédations de l’armée allemande. Durant cette période, la Chambre d’ambre disparu. Elle a depuis peu, été reconstituée à l’identique.
L’enfilade au passage d’or, une œuvre de Rastrelli, est composée de cinq portes dorées.

Le parc comporte de nombreuses fabriques de jardin : la Grotte (ou salon du Matin), l’Amirauté, la colonne de Tchesmé, les Bains turcs, la Pyramide, le Pont palladien, la Tour en ruine, le Pavillon grinçant, la Gloriette…

palaisalexandre.jpg

Le palais Alexandre (Александровский дворец, Alexandrovski dvoretz) est un palais néoclassique situé à Tsarskoïe Selo (ou Pouchkine) à côté de Saint-Pétersbourg. Ce fut la dernière résidence officielle de Nicolas II et de sa famille avant leur exil en Oural. Historique
Le palais Alexandre a été offert par Catherine II pour son petit-fils préféré le futur empereur Alexandre à l’occasion de son mariage avec la princesse Louise de Bade1 en 1793. Le palais se trouve à proximité immédiate du palais Catherine qui servait aux cérémonies et réceptions officielles. Il est construit entre 1792 et 1796 par Giacomo Quarenghi.
Il est traversé du côté de la cour d’honneur, et parallèlement à la façade principale, d’une colonnade de dix colonnes corinthiennes (de chaque côté de sa longueur) surmontée d’une balustrade classique. Elle relie les deux ailes en avancée et est flanquée d’arcs élevés.
Le palais sert ensuite de résidence d’été au grand-duc Nicolas, frère d’Alexandre et à sa famille et, à partir des années 1830, il le fait réaménager à plusieurs reprises, une fois devenu empereur, par des architectes de la cour, comme Cerfolio, Thon, Efimov, ouStackenschneider. Son épouse, Alexandra, y meurt en 1860.

Nicolas II avait une prédilection particulière pour le palais Alexandre et en fit sa résidence principale après la révolution de 1905, éloignée de la capitale et de ses rumeurs. Le couple impérial, et surtout l’impératrice Alexandra Féodorovna, appréciait peu la société de Saint-Pétersbourg, et vivait dans la crainte de voir révélée au public l’hémophilie de leur fils Alexis. Des aménagements intérieurs Art Nouveau sont faits à cette époque.
La famille impériale vit aux arrêts et recluse au palais, après sont arrestation par le gouvernement provisoire de Kerensky le 2 (15) mars 1917. L’ancien empereur lit, jardine et prie, espérant que la Russie du gouvernement provisoire ne trahira pas ses alliés français et anglais, en continuant à se battre contre l’Allemagne. On sait que les bolcheviks signeront une paix séparée avec elle. En attendant l’empereur et sa famille vivent dans quelques pièces et une partie du jardin. Ils plantent des pommes de terre, surveillés par la garde, parfois insolente. La famille impériale est transférée à Tobolsk, en Sibérie occidentale, le 31 juillet 1917, s’approchant de son funeste destin.
Le palais est transformé en musée entre les deux guerres. Il est occupé par la Wehrmacht à l’été 1941 et contrairement aux autres palais de la région ne sera pas incendié par les Allemands, lorsqu’ils se replient deux ans et demi plus tard.
Les bâtiments appartiennent à la flotte soviétique après la guerre et rouvrent comme musée public en 1997.
L’empereur Pierre le Grand donna ce terrain en 1708 à sa femme, la future impératrice Catherine Ire, qui commença à en faire une résidence impériale.
Sa fille, l’impératrice Élisabeth Ire de Russie, commanda à l’architecte Bartolomeo Rastrelli le palais Catherine à qui elle donna le nom de Catherine Ire.

palaiscatherine.jpg
Le palais catherine.

Catherine II le fit agrandir. Son architecte Charles Cameron (en) construisit la Galerie Cameron,et Giacomo Quarenghi, construisit le palais Alexandre à côté pour son petit-fils préféré, le futur Alexandre Ier à l’occasion de son mariage avec Louise Augusta de Bade. Dans un bâtiment attenant au palais royal, se trouve l’ancien lycée impérial de Tsarskoïe Selo. Celui-ci, fondé par Alexandre Ier, est surtout fameux pour un élève de sa première promotion: Pouchkine, qui y a été scolarisé de 1811 à 1817. C’est dans le parc du palais que le poète dit avoir connu sa première inspiration poétique. Le bâtiment est aujourd’hui transformé en musée. On peut y voir la chambre de Pouchkine, ainsi que divers souvenirs du grand écrivain. Nicolas II et la famille impériale y vécurent jusqu’en février 1917. Pendant la guerre, l’impératrice mit en place et organisa un hôpital pour les blessés où elle-même et ses filles travaillaient en qualité d’infirmières ; le tsar visitait souvent l’hôpital et s’entretenait avec les blessés. Après avoir été transférée à Tobolsk par le gouvernement Kerenski, le 30 avril 1918, les Bolcheviks déportèrent la famille impériale à la villa Ipatiev, à Iekaterinbourg, avant de les massacrer dans la soirée du 17 juillet 1918. Raspoutine y fut inhumé le 3 janvier 1917 (22 décembre 1916 du calendrier russe) dans une chapelle en construction, près du palais Alexandre. Au soir du 22 mars, sur ordre du gouvernement révolutionnaire, le corps de Raspoutine fut exhumé et brûlé, mais la légende raconte qu’il refusa de brûler. La nécropole des chevaux de tsars est un exemple unique de cimetière équin.

nicolasiiphotographiecouleur.jpg

Illustrations:

  1. Les armes de Saint petersbourg.
  2. Le palais Alexandre.
  3. Le palais Catherine.
  4. Photo du Tsar Nicolas II.

Par lacourdefrance le 8 décembre, 2010 dans Les lieux de résidence

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Millenium Development Goal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | gucci158
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres